CSE 24 avril 2020



Moulage. Présentation de choix stratégique d’ici à 2022 :

Le risque concurrentiel est à nouveau mis au centre des réflexions de stratégie industrielle. GSC demande qu’on s’oriente vers les créneaux sur lesquels nous avons un savoir faire technique et valeur ajoutée. Des produits d’offre large (tels que boitier-couvercle) et grande série diminueraient au profit de séries plus spécifiques et moins grandes. (Sauf pour le surmoulage, celui-ci étant quelque chose de technique). Nous aurions à faire à plus d’automatisation et des ressources plutôt tournées régleurs et outillage.

 

Au sein de la CFTC, nous interrogeons sur le bien fondé, le sens, et les moyens de la démarche : Quel serait l’impact sur l’effectif? La concurrence s’appuie t’elle sur des mesures comparables ? Perte de sécurité en laissant sortir ce que nous savons déjà faire ? Aptitude de nos changements de série ?

Info Volumes et conséquences envisagées pour notre site :

Suite aux effets de cette crise, la direction attend une baisse de 30% de l’activité. Le CSE sera consulté en réunion extraordinaire la semaine prochaine en vue d’une mise à disposition de chômage partiel dans les prochaines semaines (en dernier recours), en fonction de précisions encore à récupérer (quelles productions. Pas de durée encore définie, mais on évoque jusque septembre.

La CFTC interroge sur le maintient de salaire (nuits, primes).

Questions du personnel

- Charges. Organisation :

CFTC : Au vu de cette nouvelle donne, la présentation préparée devient obsolète. Les prévisions intérim d’été sont annulées. Nous en saurons plus la semaine prochaine

 

- Effectifs : Une offre de poste attendue (TAC) en prévision du départ de Patrick. Alexandre Varnier devient Technicien maintenance.

 

- y a-t-il un changement de caisse au premier mai concernant les personnes en arrêt pour garde d’enfant ou risque de santé ? Chômage partiel ?

On attend la sortie d’un décret début semaine prochaine, mais oui, une note prévoit un changement de régime vers activité partielle, sous l’accord d’entreprise de Schneider. Le basculement serait automatique.

 

Déclaration CFTC :

Depuis le 18 mars et à la suite des organisations prises dû  à la pandémies covid 19, le personnel qui travail à la journée se trouve sans aucune restauration sur place, ces personnes emmènent soit leur gamelle ou vont faire des courses au fur et à mesure de leur besoin, il y a aussi le personnel en télétravail  aujourd’hui ces personnes perdent la participation de Schneider sur la restauration, c'est pour cela que notre organisation syndicale CFTC demande que cette perte soit compensée sous forme de chèques restaurants. Vous comme moi savons le courage qu'il faut avoir pour travailler avec cette maladie qui rode, il paraîtrait normal qu'elles ne perdent pas d’argent, je pense que vous êtes d'accord avec la CFTC.

Le point va être regardé.

Autre points :

- Soucis de vêtement (lavage, échange, coupon réparation) : Solliciter Valérie Revert

- L’isolation outillage est-elle toujours d’actualité ? A suivre. Pour l’instant d’autres s