La renégociation des critères permettra aux salariés de recevoir 7,70% d’intéressement en 2020

25 mars 2021

2020 a été une année tourmentée, malgré une baisse de chiffre d’affaires de 4,7%, Schneider-Electric a amélioré son EBITA de 0,2%.

C’est la renégociation de juillet 2020 avec la baisse des minimas et une évolution des poids de certains critères qui a permis de sauver l’intéressement (pour mémoire intéressement 2017 : 7,49%; 2018 : 6,68%; 2019 : 6,23%).

La CFTC a toujours lutté pour la corrélation entre les résultats de Schneider Electric et l’intéressement, il était donc temps de reconnaître les efforts des salariés français et de coller à la réalité économique.

Au final, les salariés de SEI SEF obtiendront un intéressement de 7,7% du salaire brut annuel.



Exemples d’intéressement (7,25%) + participation (0,45%) perçus selon votre situation (avant prélèvements sociaux de 9,7%).

• Un ouvrier temps plein, gagnant 2 500€ brut /mois en 2020 (primes incluses), touchera la valeur plancher de 3167€ (7,7% du plafond SS de 41136€ en 2020)

• Un ATAM temps plein, gagnant 3 800€ brut / mois en 2020 (primes incluses), touchera 3511€ (7,7% de 3800€ x 12)

• Un I&C temps plein gagnant 5 500€ brut / mois, avec un bonus perçu de 13% en 2019, touchera 5742€ (7,7% de 5 500€ x 12 x 1,13)

• Un alternant, en contrat du 1er janvier au 31 décembre 2020, pour lequel la rémunération forfaitaire annuelle prise en compte est la moitié du plafond SS, touchera 1584€ (7,7% de 41136 / 2).

Pour une arrivée ou un départ courant 2020, le calcul est réalisé sur la présence au prorata temporis sur 2020.

Entre le 20 avril et le 10 mai 17h00 vous choisirez le placement ou le paiement de votre intéressement.

La réactivation du plan WESOP vous permettra de choisir d’acheter des actions Schneider décotées de 15%.

En cas de choix de paiement de l’intéressement vous percevrez la somme sur le bulletin de paie de juin 2021.

Un nouvel accord triennal d’intéressement sera négocié en 2021, la CFTC sera au rendezvous pour défendre vos intérêts.

La CFTC demande depuis 20 ans une revalorisation de l’abondement et une meilleure prise en compte des versements modestes.


interessement2020a25mars2021.pdf interessement2020a25mars2021