Confinement : Impacts sur la vie des salariés - La CFTC vous informe des discussions en cours

19 mars 2020

Depuis une semaine, la vie des salariés de Schneider-Electric et de leurs familles est profondément bouleversée et l’inquiétude grandit.

Dans ce contexte d’urgence, la CFTC et les autres organisations syndicales sont en contact de manière quasi journalière avec la Direction pour envisager les meilleures solutions visant à préserver la santé des salariés et à maintenir leur niveau de rémunération.

 

La Direction a décidé de travailler le sujet au niveau du groupe plutôt que par site pour trouver un accord qui sera commun à l’ensemble des collaborateurs.

 

La santé et la sécurité des salariés restent les priorités communes

 

Mardi 17 mars : Le personnel de production a alerté la CFTC sur le manque de moyens de protection (masques, lunettes, gel de désinfection…). La CFTC a immédiatement relayé ces inquiétudes dans une lettre à Christel Heydemann, présidente de Schneider France en réclamant de prendre toutes les mesures pour préserver la santé des personnels travaillant dans les usines. Notamment en fermant les sites qui ne seraient pas en conformité pour éviter la propagation du virus.

 

A cette heure, la presque totalité des sites sont fermés, seules devraient subsister quelques productions indispensables pour pouvoir répondre à des besoins clients sur des sites critiques (hôpitaux…) sur la base du volontariat.

 

Des négociations sont ouvertes pour trouver rapidement un accord sur les conditions d’arrêt de travail et limiter l’impact économique pour les salariés et pour Schneider

 

Le confinement pouvant être prolongé au-delà de 15 jours (Chine = 2 mois, Italie déjà 4 semaines annoncées), la direction propose, pour tout le monde :

· Le recours au chômage partiel y compris pour les personnes aujourd’hui en télétravail (le salarié toucherait alors 84 % de son salaire net)

· L’obligation de prendre une partie des congés payés 2019 pour limiter la prise de CP lors du redémarrage.

· Le report, au 1er octobre des augmentations salariales prévues à l’origine au 1er avril.

 

En parallèle les décisions sont déjà prises :

· De maintenir l’intéressement avec un complément de 0,3% et l’abondement,

· De verser le STIP 2019 sur la paye de mars,

· Par contre, d’annuler le plan d’actionnariat avec la décote de 15% pour les salariés (WESOP),

 

La CFTC ne fera pas de compromis sur la santé des salariés et de leurs proches et privilégiera la recherche d’un accord le plus équilibré possible, pour que la direction :

· Compense la perte de salaire liée au chômage partiel

· Répartisse équitablement les efforts demandés, de l’ouvrier au cadre supérieur.

 

Malgré les risques, des salariés Schneider se sont portés volontaires et montrent encore une fois leur engagement et leur sens des responsabilités vis à vis de Schneider, la CFTC les félicite.

 



InformationDiscussionsConfinement19mars2020 InformationDiscussionsConfinement19mars2020