Une performance 2019 qui aurait pu permettre à Schneider de verser un intéressement exceptionnel à ses salariés! 31 mars 2020

31 mars 2020

2019 a été  pour Schneider-Electric l’année de tous les records : forte croissance et EBITA exceptionnel de 15,6 %.

Dans ce contexte, il aurait été légitime que les collaborateurs soient les premiers bénéficiaires.

L’option choisie par la direction est contraire à cette logique et la complexité des objectifs de l’intéressement lui a permis de justifier un taux totalement décorrélé des performances réelles de l’entreprise.

Un intéressement tellement bas que la direction a décidé de le corriger

Avec les critères, l’intéressement calculé pour 2019 est à 5,93 % (vs 6,68 % en 2018). Ce taux, très bas, est le résultat de la combinaison de 12 critères complexes, souvent inatteignables qui privent les salariés des 10% maximum qu’ils auraient pu espérer !

Schneider a donc ’’généreusement’’ ajouté un complément d’intéressement de 0,3 % pour tenter de faire avaler la pilule ! Cet ajustement a minima montre que la direction reconnait implicitement que les objectifs étaient irréalisables : cela revient à repositionner l’objectif de croissance organique à 4,6% au lieu des 6,5 % officiels



Exemples d’intéressement (5,35 + 0,3%) + participation (0,58%) perçus selon votre situation (avant prélèvements sociaux de 9,7%)

· Un ouvrier temps plein, gagnant 2 500€ brut /mois en 2019 (primes incluses), touchera la valeur plancher de 2 525€ (6,23% du plafond SS de 40 524€ en 2019)

· Un ATAM temps plein, gagnant 3 500€ brut / mois en 2019 (primes incluses), touchera 2 617€ (6,23% de 3500€ x 12)

· Un I&C temps plein gagnant 5 500€ brut / mois, avec un bonus perçu de 13% en 2019, touchera 4 646€ (6,23% de 5 500€ x 12 x 1,13)

 


La suppression de l’augmentation de capital (WESOP) ajoute à l’incompréhension. Ce WESOP aurait pu permettre, pour Schneider, de générer de la trésorerie et, aux salariés, d’acheter des actions à un prix intéressant.

 


La politique des rémunérations chez Schneider est tellement bornée qu’elle en est devenue démotivante pour les salariés.

La CFTC continue à réclamer des indicateurs clairs et raisonnables.

 


Info Flash CET : Attention, les dates de placement des jours de CET ont été modifiées et vous avez jusqu’au 8 avril pour les placer via Concerto ou via les RH par email pour les salariés qui n’ont pas de PC

 


interessement201931mars2020 interessement201931mars2020